Mon chien mange trop vite – trucs et astuces

Certains chiens mangent très lentement, d’autres mangent clairement trop vite. Les causes sont diverses et variées, la conséquence est souvent la même, le chien digère mal.

Mon chien mange trop vite

Un chien qui mange vite peut avoir plusieurs raisons. Gourmandise extrême, peur qu’on lui confisque son précieux repas, stress, nervosité, rivalité avec un autre chien, …

La théorie traditionnelle veut qu’on ne doit laisser sa gamelle à un chien que 15 minutes qu’il l’ait terminée ou non. Pour son bien? Non. Pour qu’il vous respecte plus parce que oh grand dominant vous avez le pouvoir sur sa nourriture? Non plus. En fait on conseille de ne pas laisser sa gamelle à un chien uniquement pour mieux contrôler sa digestion et les horaires de ses besoins. Pratique… Le hic, certains chiens plus sensibles que d’autres vont développer une vraie hantise du retrait de leur précieuse nourriture et vont engloutir leur gamelle de peur que leur délicieux repas disparaisse. (Je vous passe le fameux prenez-lui sa gamelle en cours de repas et mettez-y les mains sinon je risque de m’étendre pendant des heures) Ou encore, devenir surprotecteur de leur gamelle pouvant grogner ou mordre si on les approche quand ils mangent.

Bref je m’égare 😀

Aujourd’hui donc, comme l’indique le titre de l’article, je vais essayer de vous donner des astuces pour que votre chien mange plus lentement. Que votre chien soit aux croquettes, au BARF ou à la pâtée, il y a des solutions.

  1. Le moment : Choisissez un moment où votre chien est calme. Evitez surtout de lui donner à manger avant et après un effort physique intense pour éviter les retournements d’estomac. Que vous lui donniez sa ration journalière en une ou deux fois, privilégiez le calme à tout prix. Un chien détendu mangera plus lentement en prenant le temps de mâcher ses croquettes.
  2. Le lieu : Assurez-vous que votre chien se sente en sécurité à l’endroit où vous lui donnez sa gamelle. Evitez les endroits trop bruyants, la proximité des portes, les endroits de passages, …
  3. Son espace : Si vous avez des enfants, apprenez-leur à laisser de l’espace à votre chien pendant ses repas, vous-mêmes, laissez-le manger en paix. Vous pouvez le « déranger » par exemple pour lui ajouter quelque chose de valeur dans sa gamelle pour qu’il associe votre proximité à quelque chose de positif et soit plus détendu avec votre présence.
  4. Ses rivalités : Si vous avez plusieurs chiens, mettez leurs gamelles à bonne distance l’une de l’autre. Si un de vos chiens est particulièrement susceptible en ce qui concerne la nourriture, mettez-les dans des pièces séparées pour qu’ils puissent manger dans le calme.
  5. Le contenu : En ce qui concerne les croquettes, en fonction de leur taille, de leur forme et de leur friabilité, elles peuvent jouer un rôle dans la mastication de votre chien.
  6. Le contenant : Il existe plusieurs astuces au niveau du contenant qui peuvent fortement aider à ralentir l’ingurgitation.
  • Le plateau : L’astuce la plus simple et la moins onéreuse. Eparpillez ses croquettes ou sa viande sur un plateau, il lui faudra plus de temps pour arriver à saisir sa nourriture et ne pourra pas prendre de grosses bouchées.
  • L’obstacle dans la gamelle : Aussi simple que la précédente, déposez une balle ou un gobelet au centre de son bol habituel avant d’y mettre sa nourriture, il devra contourner l’obstacle pour manger et donc ne pourra pas tout engloutir d’une traite.
  • Les distributeurs de croquettes : Il existe dans le commerce des distributeurs de croquettes de formes et de tailles diverses et variées, avec un niveau de difficulté plus ou moins élevé. Le bémol, le prix, c’est cher pour ce que c’est et c’est pas dit que votre chien va oser se « battre » avec cet engin pour mériter sa nourriture. Par contre, le gros point positif, ça stimule votre chien mentalement et l’occupe en utilisant son instinct de recherche pour sa nourriture, je le conseille vivement pour les chiens très actifs.
  • Les bols spéciaux pour chiens gloutons : Comme pour les distributeurs de croquettes, il en existe des tas de tailles et formes différentes. L’avantage par rapport aux précédents, on peut les utiliser avec de la pâtée ou de la viande crue également.

Je vous invite à regarder l’ensemble des produits proposés par Atoodog et par Zooplus. Vous trouverez aussi sûrement votre bonheur chez Tom&co ou dans n’importe quelle animalerie.

kong-wobbler

 

 

S’adapter à la taille de son chien

s'adapter à la taille de son chien

Quand j’écris des tutos pour des tours, je visualise toujours en fonction de la taille de mes chiens, sauf que tous les chiens n’ont pas la même taille et que le border collie a une taille « pratique » pour beaucoup de choses.

En parlant avec d’autres propriétaires de chiens, j’ai repensé à mes débuts avec Pantone, quand elle était encore chiot et qu’elle était nettement plus petite… Quand lui apprendre la marche au pieds était un vrai calvaire pour le dos parce qu’on avait tendance à rester penchés en marchant.

Place au blabla ! Il n’y a pas de restrictions de tricks par rapport à la taille de votre chien, en soi n’importe quel chien peut apprendre n’importe quel tour (hors restrictions médicales pour problème de santé, dans ce cas demandez l’avis de votre vétérinaire). Bien que je vous déconseille de vouloir apprendre à votre léonberg à sauter dans vos bras… En fonction de la morphologie de votre chien, il aura plus ou moins de facilité à exécuter certains tours (longueur des pattes, musculation du train arrière, masse, etc) si vous voyez qu’il bloque sur un apprentissage, demandez-vous pourquoi. Morphologie? Stress? Douleur physique? Confort de la surface? Lorsqu’il s’agit d’un soucis de morphologie, essayez de voir si vous ne pouvez pas aménager quelque chose pour contourner la difficulté ou adapter le tour à votre chien.

Adaptez-vous à la taille de votre chien ! Il existe pas mal d’astuces pour contourner les difficultés d’apprentissage (pour votre confort) liées à la taille du chien. Je pense par exemple aux clickers cibles pour apprendre la marche au pied aux chiens de petite taille sans avoir à se plier en deux. Aussi, si vous avez une pochette à friandises et un grand chien, veillez à la mettre de l’autre côté de votre taille que celui du chien pour éviter qu’il ne l’ait qui balance dans sa figure (ou qu’il puisse se servir dedans) lors de l’apprentissage de la marche au pied.

Réfléchissez avant. Avant de mettre un tour en exécution, pensez à votre chien, demandez-vous si c’est une bonne idée et évaluez vos objectifs par rapport à ce tour. Je n’essaierais pas de faire sauter un bouvier bernois dans un anneau fait par mes bras (à part si vous avez de très longs bras). Et autant que cela puisse sembler évident, un York sautera moins haut qu’un border de par sa taille (puis pour sa santé il vaut mieux éviter de le faire sauter trop haut), il est donc indispensable que vos objectifs correspondent à ses capacités.

Enfin, en ce qui concerne les tours et les leurres, vous devrez parfois adapter le mouvement à la taille de votre chien, faites preuve de souplesse. Il ne faut pas suivre les méthodes à la lettre surtout si ça semble ne pas fonctionner. A force de travailler avec votre chien, vous établirez un mode de communication et vous aurez un meilleur feeling pour les gestes à effectuer. N’ayez pas peur d’y aller à tâtons au début et ne soyez pas frustrés si ça ne fonctionne pas directement. Et si votre chien vous offre un autre mouvement que ce que vous aviez prévu au départ, soyez opportunistes et partez là-dessus ! Vous reviendrez à l’apprentissage initial par après.

Haut les pattes! Pan! T’es mort!

Nouveau tour aujourd’hui, un peu plus compliqué que ceux déjà abordés sur le blog parce qu’en trois étapes.

tesmort_articlecover

Les 3 étapes de ce tour sont :

  1. Fais le beau
  2. Couché (étape qui sera supprimée avec le temps)
  3. T’es mort (couché sur le côté ou sur le dos au choix)

Pour l’apprentissage de ce tour, je m’étais basée sur cette vidéo de Kristin Crestejo (en anglais mais rien qu’avec les images on comprend le principe)

Pour ce tour, j’émettrais les mêmes réserves que pour le haut les pattes (je vous invite à lire ou relire l’article).

Le tour étape par étape :

  • Démarrer avec le chien en position assise et le leurrer pour obtenir un haut les pattes (la marche à suivre ici)
  • Une fois le haut les pattes bien assimilé, lorsque votre chien est en position, leurrez-le pour obtenir un couché (dans la vidéo elle explique que sa chienne tombe déjà sur le côté parce qu’elle connaît le tour).
  • Répétez l’enchaînement fais le beau – couché pour obtenir plus de vitesse et un mouvement fluide. Récompensez.
  • Quand votre chien passe de la position haut les pattes à couché aisément, vous pouvez ajouter la dernière phase : le couché sur le flanc ou sur le dos. Pour ce faire, quand votre chien est couché, leurrez-le de sorte à ce qu’il bascule sur le côté et récompensez-le quand il est dans la position que vous souhaitez (en utilisant la même façon d’utiliser le leurre que pour le roule).
  • Répétez l’enchaînement complet, quand votre chien commence à le réussir complètement, vous pouvez mettre des mots dessus et remplacer le leurre par les gestes. Continuez de récompenser mais uniquement l’enchaînement complet et plus chaque étape.
  • Généralisez le tour. Pratiquez dans différents lieux, avec différents degrés de distraction, variez les récompenses et la fréquence de celles-ci.

Le tour en images :

Comme toujours, n’essayez pas d’aller trop vite, adaptez-vous au rythme de votre chien, soyez cool il le sera aussi. Si votre chien coince à une étape, reprennez la précédente. Ne faites pas de scéances trop longues, l’idéal est d’arrêter quand votre chien en a encore envie.

N’hésitez pas à commenter ici ou sur Facebook !